Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Citoyen engagé

Après plus de deux années de silence, justifiées par diverses raisons, il m’apparaît nécessaire de reprendre le fil du temps et redonner libre cours à mon opinion. Il s’en est passé des événements durant ces derniers mois et la période que nous vivons actuellement est empreinte d’incertitudes, d’interrogations, d’attentes.

Au plan international, la guerre fait toujours des ravages dans certaines parties du monde et ce n’est malheureusement pas sur le point de s’arrêter. Les hommes ne seraient-ils finalement que des prédateurs, qui, au nom d’idéologies diverses et variées, ne chercheraient qu’à détruire leur propre environnement ou imposer leurs choix par la force ?

Aux Etats-Unis, nous sommes à cinq jours d'un scrutin indécis et nous assistons, impuissants, à l’affrontement entre Hillary Clinton et Donald Trump. Nul ne peut dire que l’issue prochaine du scrutin indiffère !

En France, la morosité ambiante est de mise. Faut dire que nos politiques y mettent du leur. Au sommet, nous avons un président au plus haut dans l’impopularité, qui, au lieu d’aller s’asseoir dans le fauteuil d’un psychanalyste s’est livré volontairement à un étrange compagnonnage avec deux journalistes d’investigation pendant près de cinq années. Le résultat nous le connaissons, un livre aux conséquences incalculables ! Lisez-le et vous comprendrez. La gauche n’avait pas besoin d’une telle gabegie. Elle est déchirée plus que jamais, part en débandade et les élections de 2017 annoncent déjà, si ce n’est son déclin, du moins un revers sans précédent dont elle mettra sûrement du temps à se relever. Et le parti socialiste aussi !

A droite le tableau n’est guère plus reluisant. C’est petits meurtres entre amis ! Les tontons flingueurs sont de retour, avec son inexorable cortège d’amabilités et autres invectives, faisant oublier un programme dont le conservatisme n’a d’égal que son inadaptabilité aux enjeux de notre temps. L’Ex veut revenir mais le Papy, droit dans ses charentaises, compte bien lui barrer la route avec l’aide du Béarnais ! Qui sera le nouveau François Ravaillac ?

Quant au FN, il engrange mais jusqu’où ? Le populisme est à nos portes mais qui s’en émeut !

François Mitterrand aimait à dire qu’il fallait «  laisser du temps au temps » mais désormais le temps nous est compté. Allons-nous continuer longtemps à sombrer dans l’immobilisme au lieu de relever la tête ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Simon Sitbon 05/11/2016 15:30

Il ne reste plus que Manuel Valls pour tenter de faire figure honorable, à cause du gachis causé par Hollande. La gauche comme la droite n'ont plus de véritable pépinière d'hommes capables d'incarner "la Présidence" malheureusement. Et pourtant, .......il y en avait UN, mais il ne compte plus.