Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe PUGNET

dsk marcela iacub 2906 north 584x0

 

Quel déferlement de haine à l’encontre de Dominique Strauss-Kahn, auditionné mercredi, en sa qualité d’ancien ministre et ancien directeur général du FMI, par une commission d’enquête sénatoriale sur le rôle des banques dans l’évasion des capitaux.


Inutile de s’attarder sur les moralisateurs de droite, toujours prompts à « laver plus blanc que blanc » ou à donner des leçons de vertu tel le sénateur Gérard Longuet (UMP) qui a critiqué la venue de Dominique Strauss-Kahn au Sénat, estimant qu'il n'était "pas souhaité" dès lors qu'il a dégradé "l'image de l'homme politique".


Mais que des ministres en exercice d'un gouvernement de gauche s’adonnent à la critique systématique d’un homme qui n’a pas été condamné, ni par la justice américaine, ni par la justice française, en dit long sur la fébrilité de nos gouvernants et leur manque de discernement sur la condition humaine.


Tous ces gardes-chiourmes de la morale politique auraient mieux fait de prêter une oreille attentive aux propos d’un homme qui est et demeurera toujours, quoiqu'en disent certains,  un expert économique doté d’une finesse d’analyse de tout premier plan.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article